MENU

Aspirine

1255
0
Concours, 2015
Hopital du Valais – Agrandissement et transformation de l’hopital, Sion, Valais


Le projet ASPIRINE est la construction d’un paysage minéral fonctionnel dans un paysage naturel végétal. Le projet ASPIRINE aspire à un rapport fort et intime avec le paysage valaisan. Telle une nouvelle « boussole », un nouveau repère spatial qui attire et rassure ses occupants. La typologie rayonnante des bureaux et des chambres participe à l’harmonie d’ensemble entre le bâtiment et le paysage. L'une des compositions les plus simples qui soit est le cercle. Son centre représente le point de départ et le point d'arrivée, le lieu d'où provient toute chose, et le lieu où nous aspirons à retourner. C'est le territoire de la stabilité, de la non-dualité et de l'éternité. L’hôpital est un lieu de soins mais il est aussi un lieu de vie. Il doit offrir un environnement qui permette l’efficience de l’organisation mais également un espace qui rassure les personnes, un environnement sécurisant et chaleureux pour, autant que faire se peut, oublier l’hôpital et la maladie. Le but est donc d’humaniser le programme. Le cercle représente dans toutes les cultures l'infini et l'éternité. Il est aussi une représentation de l'unicité et de ce qui nous est proche, d’où les expressions populaires "cercle familial" ou "cercle d'amis". Il évoque également l'idée de protection. Les formes arrondies sont synonymes de plénitude et de calme. L’ancien et le nouvel hôpital sont reliés à chaque niveau par le minimum de matière, un trait d’union entre les deux. On retrouve entre eux des relations spatiales, typologiques, formelles et organisationnelles communes. Ces liens subtils témoignent du respect de la logique constructive et fonctionnelle de l’hôpital existant. L’ « auscultation » de cette matière première nous a permis d’ « intervenir » avec précaution et simplicité sur le nouveau fonctionnement de ce complexe « rénovation-agrandissement » de l’hôpital de Sion.